Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog à Fen

Donjons et Dragons Module B1: Compte rendu de partie 7

25 Juin 2011 , Rédigé par Fencig Publié dans #Donjons & Dragons

B1 Cover Nous avions laissé nos héros éprouvés suite à leur premier combat réellement dangereux depuis leur entrée dans les ruines de Quasqueton. Ces vaillants aventuriers ont bien compris que leur dernière rencontre avec les trois Gnolls avait failli tourner en leur défaveur et que sans le sort de charme, lancé à point nommé par Lila, l'issue du combat leur aurait probablement été fatale.  

 

 B1-session7-1.jpg

Fencinou : « Ouf ! On a eu chaud ! Il est tout blessé ton guerrier Papa ... »

Fencinette : « Oui ! Mais c'est moi qui vous ai sauvé ! Sans ma magie vous seriez tous morts ! »


Fencinou: « Ouais ben tu serais morte aussi alors Mlle la frimeuse....»

Fenciloutte : « Bon ! Ne commencez pas à vous chamailler. Sinon nous n'iront pas loin. »

Fenciloutte : «  J'inspecte la blessure de Fergus »

Fencig : « C'est une méchante entaille qui a déchiré son armure de cuir au niveau de l’épaule gauche et qui saigne encore l'handicapant sérieusement. »

Sans rentrer dans des règles pointues et formelle sur la gestion des blessures, ce qui serait de toutes manières non seulement difficile à faire et à mon avis contraire à l'esprit de D&D B/X ( du moins contraire à l'esprit que je recherche en adoptant le corpus B/X pour jouer:), je considère que lorsqu'un personnage a perdu plus de 75% de ses points de vie d'origine il est sérieusement blessé et que cela se voit même si cela n'a pas de conséquences en terme de dégradation de ses aptitudes physiques.

Fenciloutte : « Je peux utiliser un parchemin de soins pour le guérir ? »

Fencig : «  Oui, bien sur, mais tu n'en as trouvé qu'un seul qui permet de lancer deux sorts de soins des blessures legeres. Si tu t'en sers il ne vous en restera plus qu'un seul. »

Fenciloutte : « OK. Je lance le sort »

Fencig : « Le sort s'efface du parchemin au fur et à mesure que tu le lis et, lorsque tu arrive à la fin de la prière la blessure du guerrier commence a se refermer toute seule. »

Fencig : «  Lance 1D6+1 pour savoir combien de points de vie sont récupérés »

Fenciloutte : «  5 points »

Fencig : «  La blessure s'est totalement refermée, laissant apparaître une cicatrice rosée qui s’effacera sûrement avec le temps. Mais Fergus sait bien qu'il est passé très près de la mort et il accuse encore le coup » ( cf : il n'a pas récupéré tous ses PV)

Fencinette : «  Au fait, il m'obéit bien maintenant le Gnoll ? Et jusqu'à quand ? »

Fencig : «  Oui, il te comprend parfaitement ( l'Elfe parle le Gnoll) et il devrait s’écouler plusieurs semaines avant qu'il ne puisse se libérer de ton charme ( Les Gnolls étant décrits comme des créatures de faible intelligence il pourra retenter un jet de protection tous les mois pour tenter de briser le sort. Enfin... S'il survit assez longtemps pour cela...). »

Fencinou : «  Bon. Ben c'est bon. On y va alors ? »

B1-session7-2.jpg

Fencig : « Vous poursuivez votre progression prudemment, suivant un boyau tortueux et irregulier qui s’élargit temporairement jusqu'à faire plus de 15 voir même 20 pieds de large avant de rapidement se resserrer à une largeur inférieure à 10 pieds. Il progresse grossièrement vers le nord avant de s’infléchir un peu vers l'est et de se séparer en deux branches. Arrivés à l'embranchement vous devez vous arrêter quelques instants pour vous reposer et rallumer une nouvelle torche, celle que portait la prêtresse étant entièrement consumée.
Alors que vous observez les deux embouchures qui se présentent à vous, vous remarquez que celle de droite semble être un peu plus claire, comme si une lumière était présente un peu plus loin et qu'elle se réfléchissait faiblement jusqu'à vous. Tandis que vous tentez de percevoir l'origine de cette lueur, une ombre se découpe soudainement à quelques pieds et se rapproche de manière menaçante en poussant un gémissement d'outre tombe. Lancez un dé de surprise »

Fencinette : 4 !

Fencig : «  Aux aguets tout au long de votre progression, l'apparition de cette silhouette menaçante ne vous a pas pris au dépourvu. La créature qui approche se révèle dans la lueur de vos torches et vous découvrez un cadavre qui marche. Un zombie comme ceux que vous avez déjà affronté la veille, dans la partie supérieure de Quasqueton. Et comme les précédents il est suffisamment hésitant dans ses attaques pour que vous ayez automatiquement l'initiative. Que faites vous ?»

B1 session7 3


Fencinette : J'attaque !

Fencinou : Moi aussi !

Fenciloutte : Et moi je fait comme pour les squelettes. Tu sais le truc avec le symbole pour qu'il s'enfuie.

Fencig : Oui. Tu repousses les morts vivants.

Fenciloutte : Voilà !

B1 session7 4

Après deux rounds de combat, ou pour la première fois le pouvoir de Vade Rétro de la prêtresse fut mis en défaut, le zombie fut éliminé sans qu'aucun des héros ne soit blessé.

B1 session7 7

Suivant le lueur émanant du boyau de droite, le groupe d'aventurier atteint rapidement une petite caverne au centre de laquelle trônait un énorme crystal lumineux ressemblant à du mica. La pierre était visiblement magique et irradiait d'une lueur rosée suffisamment intense pour que les torches ne soient d'aucune utilité dans cette caverne.

B1 session7 8

Intrigués nos héros examinèrent le crystal sous toutes ses facettes avant d'arriver à la conclusion qu'il était totalement impossible de le déplacer. En désespoir de cause Thorgrim, le nain, décida de le briser pour en obtenir des éclats transportables.

B1 session7 9

Fencinou : Je lui donne un grand coup de hache pour le casser en mille morceaux.

Fencig : Sous la puissance de ton attaque un petit éclat de la taille d'une bille s'en détache.

Fencinou : Je tape encore !

Fencig : Malgré tous tes efforts le crystal n'est même pas ébréché. Comme s'il était devenu invulnérable.

Fencinette : Je regarde le petit morceau.

Fencig : Il brille du même éclat que le crystal. Mais, au fur et à mesure que le temps passe le lueur qu'il émet semble de moins en moins vive.

Fencinette : Ouais...Il perd sa magie quoi...

Fencig : Et au bout d'une dizaine de minute ce n'est plus qu'un morceau de mica ordinaire,

Fencinette : Bon tant pis... On va voir plus loin.

B1 session7 11

Reprenant leur progression les vaillants aventuriers arrivent tout d'abord à une petite caverne vide ou ils ne s'attarde qu'un instant avant de poursuivre leur chemin jusqu'à une autre grotte, un peu plus grande, au fond de laquelle une flaque d'eau semble indiquer la présence d'un cours d'eau souterrain passant à proximité.

B1 session7 12

Fenciloutte : Comment est l'eau ? La flaque est elle profonde ? Peut on remplir nos gourdes ?

Fencig : L'eau a l'air suffisamment claire et ne semble pas croupie. Quand a la flaque elle est suffisamment profonde pour que vous puissiez remplir vos gourdes.

Fenciloutte: Alors que ceux qui ont soif boivent, puis nous rempliront les gourdes.

Fencig : Pendant que vous vous affairez autours de la flaque d'eau des créatures volantes s’abattent sur vous depuis le plafond de la grotte. Faites un jet de surprise !

Fencinou : 3 ! C'est quoi les betes ?

Fencig : Des Stirges ; des sortes de chauve-souris avec de longs becs qu'elles utilisent pour pomper le sang de leurs proies.

Fencinette et Fenciloutte : Beuark !!!

Fencinou : Cool !

B1 session7 13

Et la mélée s'engagea aussitôt, trois de ces horribles petites créatures s’abattant sur autant d'aventuriers.
Lila fut, comme a l’accoutumée la plus rapide a réagir, transperçant le volatile avant même qu'il ne puisse l'atteindre.
Drebb et Thorgrim réussirent aussi à tuer la Stirge qui volait vers eux avant qu'elle ne puisse attaquer.
Mais la dernière créature réussit à se fixer sur la prêtresse, la blessant de son bec et accrochant ses griffes dans sa cote de maille.

Fenciloutte : Haaark !!! Débarrassez moi de ce truc !!!!

Ne pouvant utiliser leurs armes contre la Stirge, au risque de blesser Mawa, Thorgrim et Fergus saisirent la bête à pleine main et tirèrent de toutes leurs forces pour l'arracher à sa proie avant qu'elle ne puisse commencer à aspirer son sang. Des qu'il sentit que la créature relâchait son étreinte Fergus la projeta au sol et Thorgrim l’écrasa aussitôt de sa botte.

B1 session7 14

Fencinou : pfff... Ca vaut rien ces bestiolles... Pas de quoi avoir peur les filles....

Fencinette et Fenciloutte : Mais c'est dégouttant !!!...

Ainsi se termina la 7eme ( courte) session de jeu du module B1.

B1 session7 15

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article