Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog à Fen

Battletech Tehnical Readout 3025: Présentation.

15 Mars 2011 , Rédigé par Fencig Publié dans #Battletech

779px-TR3025 Front Cover

  Bon alors… Goldorak s’arrime à Vénusiak...

 Oh du calme hein… c’est grand public… 

 

Bon OK…

J’arrête de blaguer avec les icones…

Je sens que j’énerve les puristes…

Donc, le Technical readout 3025 est un manuel initialement publié en 1986, et dont une seconde édition a vu le jour en 1993, qui présente des détails techniques, du background et des anecdotes sur plus de 80 vehicules de Battletech.

C’est donc le premier volume d’une encyclopédie des  machines de guerre du 31eme siècle qui a directement suivi la publication de la deuxième édition de Battletech et qui est resté durant des années la bible des joueurs.

On y trouve 55 Mechas, 15 chasseurs, 3 LAM, 4 Dropships et une 12aine de vehicules de combat.

  Ce volume a été une petite révolution car, non content de mettre l’accent sur les matériels, les informations disséminées dans les descriptifs contribuerent fortement à développer le background du jeu.

Et oui…

Aussi surprenant que cela puisse paraître ce fut le premier produit à mettre en avant les matériels utilisés dans le jeu.

En effet dans les boites de jeux précédentes, comme dans les premiers scénarios sortis, les mechs n’étaient pas décris du tout. On trouvais juste une illustration et des caractéristiques de jeu.

Bien suffisant pour un wargame, mais manquant un peu de saveur.

Là, enfin, chaque mecha en service en 3025 est décrit dans le détail.

On apprend par qui il fut conçu, pour répondre à quel cahier des charges, ou il est produit, quelle est sa principale maison utilisatrice, quelles sont les principales opérations qui l’on vu avoir un role marquant voir décisif, etc…

Et pour la saveur nous avons même droit à des anecdotes, citant des utilisations particulières des véhicules ou des pilotes célèbres…

Bref, un supplément légendaire et absolument indispensable.

 

Mais voyons le contenu de plus près.

 

12 Mechs Légers:

Locust, Wasp, Stinger, Commando, Javelin, Spider, UrbanMech, Valkyrie, Firestarter, Jenner, Ostscout, Panther

Pesant entre 20 et 35 tonnes, généralement conçus pour des missions de reconnaissance ou éventuellement de raid rapides sur les arrières de l’ennemi, ils mettent l’accent sur la mobilité au détriment de la protection et la puissance de feu.

Locust Wasp  Stinger 

 

 

19 Mechs Moyens:

Assassin, Cicada, Clint, Hermes II, Vulcan, Whitworth, Blackjack, Hatchetman, Phoenix Hawk, Vindicator, Centurion, Enforcer, Hunchback, Trebuchet, Dervish, Griffin, Shadow Hawk, Scorpion, Wolverine.

D’une masse de 40 à 55 tonnes ce sont  les machines de combat typiques du 31eme siecle.

Aptes à un grand éventail de mission. Manœuvrables, dotés de défenses correctes et de puissances de feu considérables ils forment l’épine dorsale des forces mécanisées des différentes maisons.

422px-3025phawk Griffin 3025 shadowhawk Wolverine 

 

 

14 Mechs Lourds :

Dragon, Ostroc, Ostsol, Quickdraw, Rifleman, Catapult, Crusader, JagerMech, Thunderbolt, Archer, Grasshopper, Warhammer, Marauder, Orion.

Lourdement armé et blindés, pesant de 60 à 75 tonnes, ce sont les équivalents des chars lourds des conflits précédents. Difficilement, voir même imbattable dans un affrontement frontal par des forces constituées de tonnages inférieurs, ils n’en reste pas moins dominés par ces dernières sur le plan de la manœuvre aussi bien qu’en terme de rapport éfficacité/cout.

3025 Rifleman 3025 crusader 3025 thunderbolt
 3025 archer 3025 warhammer 3025 marauder 

 

 

10 Mechs d’Assaut :

Awesome, Charger, Goliath, Victor, Zeus, BattleMaster, Stalker, Cyclops, Banshee, Atlas.

  Les Mechas les plus lourds, de 80 à 100 tonnes, sont les plus redoutés. Leur simple déploiement sur une zone suffisant parfois à éviter toute offensive ennemie sur le secteur. Hélas malgré leur incroyable puissance de feu et leur capacité à encaisser, leur manœuvrabilité est pour la plupart d’entre eux lamentable.

  Ils constituent donc, pour un commandant en posture offensive, une arme extrêmement difficile à utiliser des lors que l’on essaye de leur confier une mission autre que la percée d’une ligne de défense ennemie.

 

 

3 LAMs:

Stinger LAM, Wasp LAM, Phoenix Hawk LAM.

Bon…

Ces trucs piqués à Robotech ( ben voui… je sais… moi aussi çà me fait mal… mais bon faut bien le reconnaître) je n’en parle pas.

    Je ne porte aucun jugement sur ceux qui sont Fan, mais pour moi, les robots geants de combats c’est déjà limite en crédibilité ( bon c’est même pas crédible du tout mais c’est tellement cool… ), mais si en plus ils se la jouent Transformers çà passe pas ( ou alors faut me filer Megan Fox avec mrgreen)…

 

 

15 Chasseurs Aérospaciaux:

Sparrowhawk, Corsair, Stuka, Sholagar, Shilone, Slayer, Thrush, Transit, Transgressor, Cheetah, Stingray, Riever, Seydlitz, Lucifer, Chippewa.

De 30 à 90 tonnes, ils assurent les missions de superiorité aérospatiale, d’escorte, d’attaque et d’appui au sol.

 

 

3 DropShips ( barges de débarquement):

Leopard, Union, Overlord.

D’une capacité d’emport de 4 mechs pour le plus petit à 36 pour le plus gros, ils sont indispensables à tout déploiement planetaire.

 

12 Véhicules de combat:

Swift Wind Scout Car, Rommel Tank, Patton Tank, Von Luckner Heavy Tank, Galleon Light Tank, Pack Rat LRPV, Mobile Long Tom Artillery, Boomerang Spotter Plane, Mobile HQ, Coolant Truck, Ordnance Transport, MASH Truck.

Du tout terrain de reconnaissance a l’hôpital mobile en passant par les chars, on trouve des cet ouvrage les prémisses du futur parc de véhicules de combats gravitant autours des Mechas.

Là aussi c’est une révolution. Des véhicules « conventionnels » étant mis en avant, qui plus est dotés de caractéristiques respectables, voir même redoutables, dans leurs domaines d’emploi.

 

Enfin on a droit à un descriptif d’une installation mobile de dépannage de Mechas.

 

Bref, malgré quelques défauts habituels dans ce genre de publication, comme certains Mechs qui ne suivent pas exactement les règles de construction, ce volume est incontournable.

 

Cerise sur le gateau, je vous ai remis les images des fameux Unseens, malheureusement amenés à disparaitre des publication depuis 94.

 

aplausos

_ Le coté Encyclopedie des armes du 4eme millenaire

_ La variété, la qualité et la richesse des designs

_ Le Background et la qualité des textes

   
 deprime-triste-29423

_ Des Mechas dont le tonnage ne tombe pas toujours juste.

_ Certains designs "stupides" qui n'auraient jamais franchi le seuil du bureau d'étude

_ La disparition des Unseens dans la réédition.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fix 15/03/2011 20:32


Marrant les mechs, ils sont en papier pasque quand tu vois qu'un char Maus ça fait 188 tonnes, les mechs de 50 tonnes ce sont des poids plume à coté ;)


Fencig 15/03/2011 20:47



Oh...


C'est à cause des alliages du futur...